Outils & Techniques

En terme d'outils, que je privilégie une approche psychologique ou prédictive, ma pratique repose principalement sur les enseignements du tarot de Marseille.

En partie seulement car un tarot, comme un oracle, un pendule ou tout autre outil connectant au registre de l'intuition, demeure un support avant tout, c'est-à-dire un moyen de favoriser l'intuition, la stimuler, la déclencher ou la canaliser etc ... mais ce n'est pas l'outil qui fait l'intuition.

De la même manière que ce n'est pas la toile qui fait la peinture mais bien ce que le peintre en fait, par la vision claire qu'il a du résultat souhaité.

C'est la mise en action pour élaborer des nuances, du relief, de la texture, des formes, du mouvement, etc ... qui permet à un "support de base" (la toile, structure matérielle, dans cet exemple) de devenir une peinture.

Pour l'intuition c'est la même chose. Quel que soit l'outil utilisé, si rien d'autre n'entre en "dialogue" avec lui - et je ne parle pas là de notre mental, indispensable pour donner du sens -, l'outil restera un objet inerte et sa lecture en sera dénuée de personnalité propre, et les réponses proposées en seront potentiellement approximatives voire erronées.

Pour tenter d'illustrer plus précisément ce rapport entre intuition et outil, trois éléments sont à distinguer : le résultat (l'objectif à atteindre), le support de travail (qui structure le résultat) et le vecteur (la ressource utilisée qui permet le résultat).

Dans l'analogie entre peinture et intuition, nous avons donc pour :

  • résultat : la peinture (représentation visuelle finale) à rapprocher de l'information obtenue

  • support : la toile (structure matérielle) à rapprocher du tarot, de l'oracle, du pendule, des pierres ...

  • vecteur : la couleur (ressource utilisée) à rapprocher de l'intuition à proprement parler

Si l'on convient que, pour la peinture, le support ne fait pas le résultat, en intuition, le support ne fait pas davantage l'information. 

A noter également que, si le support n'est pas toujours nécessaire à l'obtention intuitée de l'information, à l'inverse, l'utilisation d'un support n'induit pas forcément la manifestation intuitive.

C'est pourquoi, plutôt que de présenter les tarots et autres supports que j'utilise dans mes études, je préfère parler ici des vecteurs qui interviennent, involontairement ou en conscience, dans mon processus de perceptions intuitives de l'information.

J'y présenterai aussi, certaines techniques en développement personnel, au fur et à mesure de mes découvertes ici-et-là comme, par exemple, l'outil d'identification des types de personnalité suivant le modèle de la "Process.com", visant alors à structurer, non pas l'information obtenue mais le sens à lui donner.

Loïc ANDRAL - Consultant Intuitif

Par Etat Modifié de Conscience, il faut comprendre toute perception altérée de la conscience : conscience de soi, de son corps, de son environnement, de la compréhension qu'on a du monde, etc ...

Il est important de retenir qu'il ne s'agit pas d'un plan de spiritualité supérieur mais bien d'un phénomène neurologique, correspondant au ralentissement des ondes cérébrales.

Ces états peuvent être naturels (comme le rêve durant le sommeil paradoxal, le somnambulisme, l'extase ainsi que l'orgasme, pour ne citer que ces exemples) tout comme ils peuvent être déclenchés :

  • soit par un facteur contextuel (Expérience de Mort Imminente (EMI) dans le cadre d'un accident ou la sortie astrale, autre phénomène de dissociation comme système instinctif de défense face à un évènement traumatisant, ...)

  • soit par une action humaine, dans un but précis (expériences psychédéliques induites par utilisation de psychotropes, médiation, hypnose, transe chamanique, channeling, yoga, activité artistique ...).

En tout état de cause, qu'ils soient spontanés ou encouragés, les EMC peuvent être abordés comme des outils pour mettre en perspective notre réalité du moment. 

C'est dans cet esprit que je travaille, sollicitant essentiellement : 

  • le rêve (rêve lucide, symbolique et autres perceptions visuelles)

  • la délocalisation de la conscience (bilocation, projections, Remote Viewing)

Pour illustrer mon rapport à chacun de ces EMC, des exemples sont proposés dans la catégorie "Explorations".

NATURAL REMOTE VIEWING

matrice-d-identification process com.jpg

Développé par le psychologue américain Taibi Kahler,, lProcess Communication Model® (PCM) est à la fois un outil de communication, et un modèle de découverte et de compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité des autres.

La compréhension des personnalités donne des clés pour développer des stratégies de communication adaptées, réagir de manière appropriée aux sollicitations de son entourage, construire dans le court terme des relations constructives et efficaces.

Dans le cadre de mes consultations, le PCM peut s'avérer très utile pour structurer toute étude où intervient la personnalité du consultant, qu'il s'agisse du sujet principal de la consultation (Profilage de personnalité à proprement parler, exemple ici), ou d'un élément contextuel à corréler avec l'étude dans sa globalité.

Quoi qu'il en soit, contrairement à l'emploi que je fais des EMC, un outil de développement personnel n'a d'intérêt que dans une démarche d'objectivation de l'information obtenue, non pour obtenir celle-ci, afin de confirmer ou nuancer les ressentis à l'origine de l'information perçue.

2015 - 2020      Loïc ANDRAL       -        Contact       -       Tous droits réservés       -       Mentions Légales 

Altération possible de mise en forme lors du chargement de la page.
Actualiser la page au besoin.