2015 - 2019      Loïc ANDRAL       -        Contact       -       Tous droits réservés       -       Mentions Légales 

Altération possible de mise en forme lors du chargement de la page.
Actualiser la page au besoin.

REMOTE VIEWING

Définition

Véritable science de l’intuition, le "Remote viewing" (RV) a pour objectif de décrire une cible de toute nature (lieu, événement, personne, objet…), en utilisant conjointement son intuition et son raisonnement.


Les informations sont perçues de manière instantanée, à distance de la cible et en ignorant tout du résultat à obtenir, ce dernier étant favorisé par la mise en place d'un protocole rigoureux dont l'axe principal repose sur un travail dit "en aveugle". 

Contexte historique

 

Le "Remote Viewing" englobe un ensemble de protocoles et de techniques développés dans les années 70 aux Etats-Unis, issus des travaux scientifiques menés dans les laboratoires du PEAR, SRI et de la Mobius Society.


Certaines de ces recherches furent menées dans le domaine civil, notamment en archéologie, en finance et dans le cadre d'enquêtes ; d'autres ont été financées par des organismes militaires (CIA, DIA...) qui créèrent une unité de renseignements pour "espions psychiques" : c'est le fameux programme "Stargate".

Dans les années 90, la pratique du "Remote Viewing" s'est démocratisée comme outil de développement personnel, permettant de mieux comprendre et d'apprendre à utiliser ses capacités intuitives.

Les techniques s'inscrivant dans cette discipline favorisent le développement facile et rapide de son intuition, permettant, entre autres, d'apprendre à trier les informations selon leur nature : intuition, émotion, opinion, construction mentale.

Il s’agit principalement du CRV ("Controled Remote Viewing", méthode pas à pas) et du NRV ("Natural Remote Viewing", méthode libre).

Déroulement d'une session

L'objectif principal en RV est de décrire - et non de chercher à identifier - une cible.

 

En effet, dans l'approche habituellement proposée en apprentissage des techniques de RV, les adjectifs sont considérés comme étant les mots les plus simples, les plus "bruts" et donc les plus favorables à une description neutre, minimisant au maximum l'interférence des références cognitives telles que celles facilement associées aux noms communs (placés à droite de la feuille, en cas d'associations d'idées), a contrario, donc, d'une perception intuitive d'information.

 

C'est seulement dans des études plus avancées que l'on se concentre à donner du sens - à rendre la parole au mental et au raisonnement, si l'on peut dire - à partir de l'énumération des adjectifs exprimés en tout début de session.

 

Pour ma part, mes intuitions étant spontanées, je privilégie le NRV ("Natural Remote Viewing") au CRV ("Controlled Remote Viewing") dont les protocoles, plus aboutis, sont davantage un frein à mes perceptions qu'une structure ou un outil d'accompagnement.

Quelques exemples

Chaque session se déroule "en aveugle", soit sans information d'aucune sorte sur la "cible" à décrire et avec pour tout support un stylo et quelques feuilles de papier.

Les images représentées sur ces études sont les "cibles", révélées une fois la session de description achevée.

On considère qu'une description est probante lorsque plus de 50% des descripteurs exprimés correspondent à la "cible", une fois celle-ci révélée.

(HD : Heure de début - HF : Heure de fin)